Publications

Cahiers de la Chaire


  1. Cahier 1 : L’empreinte écologique des produits: prochaine source d’avantage concurrentiel ?
  2. Cahier 2 : Marchandisation des ressources naturelles : un nouveau mode de valorisation ?
  3. Cahier 3 : L’IMC : Est-ce encore une mesure valable ?
  4. Cahier 4 : Une alimentation équilibrée coûte cher ! Mythe ou réalité ?
  5. Cahier 5 : La nutrigénomique constitue-t-elle une menace pour la liberté de nos choix alimentaires?
  6. Cahier 6 : Pollueur - Payeur : Qui paie vraiment ?
  7. Cahier 7 : Industrie française des viandes : comment concilier croissance et équilibres financiers ?
  8. Cahier 8 : Hausse de 60% du prix du blé en 5 mois : gestion de risques pour les entreprises et perspectives
  9. Cahier 9 : Obésité : vers un système de bonus – malus ?
  10. Cahier 10 : Opportunités et menaces du Halal en France
  11. Cahier 11 : Fruits : Attitudes et comportement du consommateur
  12. Cahier 12 : « Trop cher ! » - mais est-ce bien uniquement une question de prix ?
  13. Cahier 13 : Produits de l’agriculture biologique : quelles mentions pour garantir la confiance ?
  14. Cahier 14 : Quelles perspectives pour l’alimentation des personnes âgées à l’horizon 2050 ?
  15. Cahier 15  : Allégation santé : quelles mentions pour garantir la confiance ?
  16. Cahier 16 : Soigner les mots !  Des mots pour le dire et pour le penser !
  17. Cahier 17 : Volatilité des prix : Le système est-il le coupable ?

* *

Articles Récents


Ce travail explore à l’aide d’une expérience numérique les avantages et inconvénients de différents arrangements institutionnels sur la production d’une coopérative agricole en présence d’un risque d’origine climatique. En absence de recours à des produits d’assurances externes, la gestion collective du risque climatique s’avère supérieure à la gestion individuelle du risque en présence de certaines formes d’hétérospécificité. Celle-ci  nécessite cependant la mise en œuvre d’une nouvelle forme de contrat coopératif.

* *

Etudes de cas

Nouveaux médias : Nouvelle organisation ?

Ce cas pose la question de l'évolution de l'organisation de l'entreprise en réponse à un changement de son environnement. L'émergence des nouvelles technologies de l'information nécessite-t-elle une altération de la structure du service de transfert des compétences du Groupe Danone ? L'attention est focalisée sur le module qui transfère les compétences "Média" entre les différentes Business units du groupe.

Du rififi dans l'édition française !

Le cas "Du Rififi dans l'édition française" pose explicitement la question de l'avenir de la filière de l'édition, de l'auteur au libraire, face à l'émergence du concept de livre électronique et des changements issus des NTIC. Alors que les ventes de livres électroniques se développent aux USA, que va t il se passer en France? Quels acteurs vont tirer leur épingle du jeu?  Lesquels vont rester sur le carreau?

Volvic The new Equation ?

Volvic's marketing team contemplates CRM (cause related marketing) as a possible brand lever for this half a century old bottled mineral water brand. The case presents the market situation, consumers' trends, etc. An exhaustive set of criteria / issues to consider for selecting a CRM initiative is provide to the participants who then are asked to build a CRM initiative.


Nespresso, who else ?

La problématique du cas « Nespresso, Who Else ? » est celle de la concurrence future. Elle est inscrite dans le titre même : qui d'autres ? Qui seront donc les concurrents de Nespresso demain ? Comment agiront-ils pour conquérir le marché des capsules ? etc.  Ce cas a été conçu avec l'objectif spécifique de favoriser la réflexion des participants sur les aspects dynamiques de la concurrence. Il ne se propose donc pas d'expliquer les raisons du succès de Nespresso à date, mais ouvrir les portes sur des futurs probables et de contempler les mouvements stratégiques possibles des concurrents actuels ou potentiels, les réponses appropriées de Nespresso, d'en déterminer les avantages et les inconvénients, les chances de succès.  



Naturex : un nouveau contrat avec Dame Nature !

Pour Naturex, le leader mondial des ingrédients naturels de spécialité d'origine végétale, les tubercules de la Griffe du Diable (Harpagophytum Procumbens), une plante sauvage de Namibie, représentent une matière première de grande importance pour son activité d'extraits naturels pour le secteur pharmaceutique. Ils sont récoltés dans le désert du Kalahari, en particulier par les membres de la tribu San.  Pour Anthony Verdugo, acheteur chez Naturex de Griffe du Diable, il s'agit de formuler une stratégie d'approvisionnement. 

Il devra s'interroger : 
1. Sur l'aspect durable de l'exploitation de cette ressource naturelle par les Bushmen  

2. Sur les nouvelles obligations qu'impose aux acteurs de cette filière le Protocole de Nagoya. Celui-ci, issu de la Convention sur la Biodiversité, vise à protéger la biodiversité en assurant un partage équitable de la valeur entre les populations qui exploitent une ressource naturelle et les entreprises qui achètent les produits.

Quel sera le diagnostic d'Anthony ? Quelle stratégie devra-t-il mettre en oeuvre pour assurer à son entreprise un accès permanent à une source d'approvisionnement de qualité, économiquement acceptable et durable de Griffe du diable ?


Simulation Madilon : Crise Sanitaire et Médiatique au Pays du Burger !


La crise couve à Madilon, capitale du Wisconsa, un état agricole de la fédération. Des enfants ont, parait-il, été hospitalisés après avoir mangé un burger dans l'un des établissements d'une fameuse chaîne de restauration rapide. La filière de la viande bovine est suspectée. Les journalistes et les médias, les pouvoirs publics et les avocats se saisissent de l'affaire ! Que doit-on faire ? Comment répondre aux multiples demandes ? Et voilà que la viande commercialisée dans les supermarchés pourrait aussi être incriminée... 
La simulation Madilon est un jeu de rôle (15 à 24 rôles) qui permet aux participants de vivre sur une période très courte (2h environ) les évènements que vivent habituellement des personnes confrontées à une situation de crise similaire sur une période plus longue (souvent plus de 3 semaines). Cette simulation a été construite à partir de situations bien réelles de crises sanitaires au préalable analysées. L'expérience montre que les crises simulées avec le protocole Madilon possèdent des caractéristiques très similaires de celles des crises réelles.  Chacun des participants joue un rôle spécifique : parent, avocat, journaliste, directeur d'établissement, responsable de qualité, etc. Aucun des rôles ne nécessite de connaissances relatives aux questions sanitaires (une courte fiche technique est proposée aux participants). Tous les personnages de cette simulation ont des intérêts en jeu dans cette situation soit à titre professionnel, soit à titre personnel et bien souvent à la fois à titre professionnel et personnel. Certains personnages sont tiraillés entre des intérêts conflictuels.


Les carnets du blog les plus consultés

Membres